La piété selon la Bible

L’idée religieuse de piété est exprimée dans l’Ancien Testament par le mot khésed, qui implique tout ensemble l’application du cœur et de la volonté au service de Dieu (Jérémie 2.2 ; Osée 6.4 ; Ésaïe 57.1), et par le mot îrâh, crainte. Dans Ésaïe 11.2 et Proverbes 1.7, les versions grecques rendent indifféremment ce terme par eusébéïa, eulabéïa, photos ; d’où il appert que les notions de piété et de crainte traduisent un même sentiment dans la religion des Israélites (voir Crainte de l’Éternel). Quand viendra le règne du Messie, Jérusalem sera appelée « Splendeur de la piété » (Baruch 5.4) ; « une très belle récompense est réservée à ceux qui s’endorment dans la piété » (2 Macchabées 12.45).