Menu

Vous êtes ici :  /   /   /  Lamentations 1

La Bible André Chouraqui

Lamentations - 1   CHU

Chapitre 21 Quoi, elle siège, solitaire ? La ville au peuple multiple est comme une veuve; l'immense parmi les nations, la princesse des cités est à la corvée !
2 Elle pleure, elle pleure dans la nuit; ses larmes sur la joue, elle est sans consolateur parmi tous ses amants. Tous ses compagnons l'ont trahie, devenus pour elle des ennemis.
3 Iehouda est exilée dans l'humiliation, par trop de servitude. Elle siège parmi les nations, sans trouver de reposoir. Tous ses persécuteurs l'atteignent parmi les détresses.
4 Les routes de Siôn sont endeuillées, sans arrivants au rendez-vous. Toutes ses portes sont désolées, ses desservants gémissent, ses vierges s'affligent; c'est amer pour elle !
5 Ses oppresseurs sont en tête, ses ennemis en paix. Oui, IHVH-Adonaï l'afflige pour la multitude de ses carences. Ses nourrissons vont en captivité, face à l'oppresseur.
6 Tout son éclat sort de la fille Siôn; ses chefs sont comme des cerfs qui n'ont pas trouvé de pâturage; ils vont sans force, face au persécuteur.
7 Ieroushalaîm se souvient des jours de son humiliation et de sa révolte, de tous ses raffinements qui étaient dès les jours d'antan, à la chute de son peuple en main de l'oppresseur, sans aide pour elle. Les oppresseurs la voient et se rient de ses chômages.
8 Ieroushalaîm a fauté, elle a fauté, elle est pour cela en menstrue. Tous ses glorificateurs l'avilissent : oui, ils ont vu son sexe. Elle gémit fort et retourne en arrière.
9 Sa souillure en ses franges, elle n'évoquait pas son avenir. Elle a déchu prodigieusement, sans réconfort pour elle : "Vois mon humiliation, IHVH-Adonaï, oui, l'ennemi a fait grand".
10 L'oppresseur déploie sa main contre toutes ses somptuosités. Oui, elle voit les nations, elles sont venues dans son sanctuaire, elles à qui tu avais ordonné de ne pas venir dans ton assemblée.
11 Tout ton peuple gémit; ils cherchent du pain, donnent leurs somptuosités contre de la nourriture, pour ranimer l'être : "Vois, IHVH-Adonaï, regarde ! Oui, j'étais une goinfre".
12 Non pas à vous, tous les passants de la route ! Regardez et voyez s'il est une douleur semblable à ma douleur, ce qu'il a provoqué contre moi, ce dont IHVH-Adonaï m'a affligée, au jour de la brûlure de sa fureur.
13 De l'altitude, il envoie un feu dans mes os, il m'assujettit. Il déploie un filet à mes pieds, il me fait retourner en arrière, il me donne à la désolation, tout le jour dolente.
14 Il arde en sa main, le joug de mes carences; elles se tissent et montent contre mon cou; il fait trébucher ma force. Adonaï me donne en des mains, et je ne peux me relever.
15 Adonaï rembarre tous mes meneurs en mon entraille; il crie contre moi un rendez-vous, pour briser mes adolescents. Adonaï foule au pressoir la vierge, la fille Iehouda.
16 Sur ceux-là, moi, je pleure; mon oeil, mon oeil répand de l'eau : oui, il éloigne de moi le consolateur, le ranimateur de mon être. Mes fils sont désolés : oui, l'ennemi triomphe.
17 Siôn déploie ses mains; pour elle, pas de consolateur. IHVH-Adonaï contre Ia'acob donne un ordre à ses oppresseurs autour de lui. Ieroushalaîm, entre eux, est en menstrue.
18 IHVH-Adonaï est juste, lui; oui, je me suis rebellée contre sa bouche ! Entendez donc, tous les peuples, voyez ma douleur ! Mes vierges, mes adolescents vont en captivité.
19 Je crie vers mes amants, ils m'ont dupée. Mes desservants, mes anciens, agonisent dans la ville. Oui, ils demandent pour eux-mêmes de la nourriture, pour ranimer leur être.
20 Vois, IHVH-Adonaï, oui, je suis dans la détresse. Mes boyaux en effervescence, mon coeur se renverse en mon entraille. Oui, je me suis rebellée, rebellée ! Du dehors l'épée désenfante, comme dans la maison, la mort.
21 Entendez, oui, je gémis, moi ! Pour moi, pas de consolateur. Tous mes ennemis entendent mon malheur et exultent. Oui, toi, tu l'as fait, tu as fait venir le jour que tu avais crié. Qu'ils soient comme moi !
22 Que tous leur mal�fice vienne en face de toi ! Agis avec eux comme tu as agi envers moi pour toutes mes carences. Oui, mes g�missements sont multiples, et mon coeur est dolent. Chapitre 2. La mort des enfants

Cette traduction de la Bible, est sous-copyright André Chouraqui et ses ayant-droits.