Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Chapitre 27Chapitre 25 1 Comme la neige en été et la pluie pendant la moisson, Ainsi la gloire ne convient point au sot. 2 Comme le passereau est fait pour voltiger et l’hirondelle pour voler, Ainsi la malédiction non méritée est sans effet. 3 Le fouet pour le cheval, le mors pour l’âne, Et le bâton pour le dos des sots. 4 Ne réponds pas au sot selon sa sottise, De peur que tu ne lui ressembles toi-même. 5 Réponds au sot selon sa sottise, De peur qu’il ne se prenne pour un sage. 6 Il se coupe les pieds, il s’abreuve de peines, Celui qui confie des messages à un sot. 7 Les jambes du boiteux sont sans force ; Telle une maxime dans la bouche des sots. 8 C’est serrer une pierre dans une fronde Que de faire honneur à un sot. 9 Telle une branche d’épine dans la main d’un ivrogne, Telle une maxime dans la bouche des sots. 10 Un archer qui blesse chacun, Tel est celui qui prend à gage un sot et qui prend à gage des passants. 11 Comme le chien retourne à ce qu’il a vomi, Ainsi le sot réitère sa sottise. 12 As-tu vu un homme qui se croit sage ? Il y a plus à espérer d’un sot que de lui. 13 Le paresseux dit : Il y a un lion qui rugit sur le chemin, Un lion dans les rues ! 14 La porte tourne sur ses gonds, Et le paresseux sur son lit. 15 Le paresseux plonge sa main dans le plat ; Il est trop las pour la ramener à sa bouche. 16 Le paresseux se croit plus sage Que sept hommes qui répondent avec sens. 17 Il saisit un chien par les oreilles, Le passant qui s’emporte pour une querelle qui ne le concerne pas. 18 Tel un furieux qui lance des traits, Des flèches et la mort, 19 Tel est l’homme qui trompe son ami, Et qui dit : C’était pour plaisanter ! 20 Faute de bois, le feu s’éteint ; Plus de rapporteur, la querelle s’apaise. 21 Des charbons sur la braise, du bois sur le feu, Ainsi est un homme querelleur pour envenimer la dispute. 22 Les propos du rapporteur sont comme des friandises ; Ils descendent jusqu’au fond des entrailles. 23 Un vase d’argile enduit d’écume d’argent Tel un cœur haineux et des paroles chaleureuses. 24 Par ses paroles l’homme qui hait se déguise ; Au-dedans de lui il met la tromperie. 25 Lorsqu’il prend une voix gracieuse, ne te fie pas à lui, Car il a sept abominations dans son cœur. 26 Que sa haine se dissimule sous de faux semblants, Sa méchanceté se révélera dans l’assemblée. 27 Qui creuse une fosse y tombera ; La pierre revient sur celui qui la roule. 28 La langue menteuse hait ceux qu’elle écrase, Et la bouche flatteuse amène la ruine.

Note

note précédente (verset 10)

Commentaire biblique du verset 11

Réitère sa sottise. L’abandon de la folie est pour le sot un procédé contre nature. Si des corrections sévères peuvent l’y résoudre, il ne tarde pas à céder à son instinct. Cette parole est citée 2 Pierre 2.22 avec la remarque que c’est un proverbe véritable.

note suivante (verset 12)

Commentaire biblique de Proverbes 26.11